Y a du soleil et des patates !

Il fait chaud dans la pataterie et l’été pointe son nez.  L’hibernation de mes 2 longues et gracieuses frites touche à fin.

Note en aparté : vous qui ricanez en ce moment en pensant que mes frites sont aussi élancées que les jambes d’une schtroumph ayant pris 10 kg, VOS GUEULES ! Je vous rappelle que c’est une pataterie démocratique, qui respecte le droit de fabulation.

Je  disais donc, l’hibernation de mes 2 longues et gracieuses frites touche à fin. Je compte leur faire prendre un peu de soleil, histoire de se défaire de cette odeur de friture hivernale. C’est qu’au bout de 4 mois de port quotidien de 2 couches de pantalons, grosses chaussettes et bottes, vous imaginez bien qu’elles ont grand besoin de prendre l’air mes frites !

Attention, juste après la fête de la mue, il y aura du décolleté et du mini dans l’air !

La fête de la mue ? Oui, elle a lieu au coucher de l’hiver. C’est une des principales fêtes de la pataterie. Elle célèbre ce moment où les femmes muent de l’état de guenon à celui de sirène. A cette occasion, toutes les femmes vont en pèlerinage chez la patathéticienne pour y effectuer leur rite de passage, épilation complète, manucure – pédicure.

Cette année, la fête de la mue aura lieu le Samedi 12 Avril. Dès le lendemain, à moi le défilé des robes et jupes ! Verges verticalement susceptibles s’abstenir ! Surtout celles ayant développé un fort délire de sexopersécution.

C’est que je le vois et je l’entends d’ici, l’explosion exponentielle des psst, tssss, fine a zayn, et autres cris de goret pervers refoulé en rut !

Je l’entends d’ici aussi les protestations des moralisateurs empêcheurs de tourner en rond, que c’est de notre faute à nous, les patates, que nous n’avons qu’à nous habiller décemment, et patati et patata. Le jour où je me suis fait harceler, alors que je partais à l’épicerie habillée en pyjama offert par ma grand-mère, doudoune, et masque de karité dans les cheveux, j’ai définitivement compris que ce n’était pas une question de longueur de jupe ou de manière de s’habiller. Car même si nous sortions habillés en cercueil, nous nous ferons quand même harceler!

Et moi, il n’est pas encore né le goret frustré qui me transformera en patate ninja !

Alors, messieurs les primates arriérés et frustrés, vous avez le choix entre :

                – Option A : vous éduquer et apprendre à contrôler vos pulsions primitives

                – Option B : vous enfermer, porter des œillères, une muselière, ….

                – Option C : pour calmer vos pulsions, investir dans une smart douche froide portable, avec fonction de massage à base de glaçons

Parce que moi cet été, je sors la jupe !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s