Mes tortures rêvées

En ce moment, sous mes airs de patate douce crémeuse, se cachent des épines qui frétillent !

J’ai envie de piquer, d’éprouver, de torturer … Surtout pas de méprise, les caves humides, glauques et sombres, non merci, trop obscures pour moi ! Mes envies sont beaucoup plus … piquantes.

Par exemple, ce bavard de chauffeur de taxi, celui que rien n’arrête de piailler ; ni le sourire poli mais discret, ni la réponse en onomatopée, ni les écouteurs dans les oreilles ; celui qui dans un seul monologue, commence par se plaindre des embouteillages, et finit par vous expliquer que tout cela est la faute de Sharon ; et bien lui je l’enverrai bien une dizaine de jours en cure de silence dans un ashram indien.

Et ces messieurs qui nous rabâchent que nous n’avons rien compris à la vie, parce qu’être tria est le rôle le plus transcendant de toutes les galaxies, je les enverrai bien lustrer une petite année ou deux ! Attention, je ne parle pas du lustrage d’un bébé pampers avec bonne, nounou et aquagym chaque matin. Non, moi je les assignerai 24h/24 et 7j/7 dans un palace social de 45 m², avec un ado boutonneux anorexique, en pleine crise hormonale de « mes parents sont les derniers crétins de la planète ». Oh mais je sais, ce dernier point ne te parle pas du tout lecteur / lectrice, parce que toi, tu adules ton chérubin 86400 secondes / 86400, et jamais il ne t’énerve, même pas une fraction de nano seconde, mais oui !

Et puis ces barbus phobiques du genou, qui veulent nous transformer en tentes sur 2 pattes, et nous faire voire la mer à travers un cadran, je les enverrai bien courir un marathon des sables, dans une édition spéciale burka pour tous !

Ou alors, j’offrirai à Benkikon une semaine de vacances pour se ressourcer. Je l’attacherai sur un transat à Copacabana, sans aucune autre distraction que la contemplation des beautés et paysages brésiliens ! Qui sait, peut-être que ce big bang culturel lui remettra les idées en place.

Et pour finir, j’offrirai un gommage à Marine Lepen dans un hammam à Derb Soltane, en insistant auprès de la teyyaba  pour qu’elle s’occupe très bien d’elle. Puis je lui ferai une mise en beauté avec un henné intégral sur les mains et les pieds, je la vêtirai d’une djellaba, et la forcerai à danser chikhates debout sur une hdia, en lui faisant faire le tour des Champs Elysées !

Et toi ? Quels sont tes envies de torture ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s