Que Dieu me préserve d’avoir une fille !

Oui, vous avez bien lu, si j’ai des enfants un jour, je préférerais que ce soit uniquement des garçons, attribués du magique hameçon qui les placera d’emblée au dessus du lot.

Une fille, pour laquelle l’honneur de toute sa lignée serait tributaire de 2 cm² de peau, je ne préférerai pas.

Je ne suis pas un homme coincé dans un corps de femme. Je ne suis pas une misogyne hystérique. Je ne suis pas une traumatisée du hammam. Et je ne suis pas Wonder Women non plus.

Je suis une patate vivant dans une société plaçant la virginité au dessus de tout principe moral, une société capable des pires atrocités au nom de « l’honneur d’être vierge » jusqu’à l’obtention du permis de baiser.

Je vis dans une société où une victime est offerte en cadeau à son violeur, avec en prime un permis de torture en huis clos, en guise de remerciement pour la réparation et la protection que son bourreau lui apportera, s’il consent dans sa perverse magnanimité à l’épouser.

Je vis dans une société qui punit différemment ; quand il est puni ; le viol d’une vierge de celui d’une non vierge ; comme si le crime et la violence subis n’étaient pas les mêmes.

Je vis dans une société où une fille déviergée est une pute, comme s’il ne fallait pas être deux pour avoir un rapport sexuel. Et comme si les putes –  bien que la prostitution soit condamnable – étaient des poupées gonflables et non des êtres humains.

Je vis dans une société où le corps d’une fille, à moins qu’elle ne le fasse disparaitre derrière une parure de ninja, est ce Satan coupable des pires perversités des hommes. Parce que les détraqués sexuels n’existent pas chez nous, nous n’avons que des provocatrices qui l’ont bien cherché avec leurs jupes et pantalons serrés. L’étroitesse d’un vêtement étant une notion subjective qui se mesure à la discrétion du mâle tout puissant, mais incapable de contrôler ses pulsions primaires.

Je vis dans une société, où même si une fille a suffisamment de chance pour ne jamais croiser un violeur potentiel, dans le meilleur des cas, elle se fera harceler quotidiennement toutes les 2 minutes dans la rue.

Pour toutes ces raisons, et par amour pour ma future fille, je lui dis « stp, pour ta protection ne vient pas au Monde, pas dans ce monde, pas dans cette société. Parce que vois –tu ma fille, te savoir réduite à 2 cm² de peau, considéré comme le 1/3 du moindre homme, harcelée dès que tu mettras le pied dehors, et traitée de pute juste parce que tu es, … est bien au dessus de mes forces».

Mais si Dieu dans sa sagesse décidait de ton existence ma fille, je prie pour qu’il me dote de la force d’Hercule, du sans glacial de l’Antarctique, et des pouvoirs de Superman, Batman, Catwomen et Wonder Women, et de tous les supers héros et héroïnes qu’Il jugera utile, pour pouvoir te protéger ma fille de cette foutue société !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s