The Patate is back !

2 mois sans rien écrire, oui je sais, j’ai déconné ! 60 jours à vous faire mariner et griller d’impatience !

Aucune de vos supplications silencieuses et fantasmées, ni des messages envoyés par mes 3 lecteurs fidèles, ne m’a fait bouger le petit doigt ! Je mérite d’être rôtie sur la place du Tagine, je sais !

Je pourrais vous dire que je n’avais pas le temps à cause des fabuleux gamins que je n’ai pas, ou encore que j’étais trop occupée à travailler sur le lancement de la 1ère vraie-cigarette amincissante-antitout-gonfleuse de poitrine ou pectoraux.

Je pourrais prétexter aussi que c’est à cause d’Israël, ou du Hamas, ou de l’Etat Islamique, ou des USA, ou de l’Occident, ou de tout cela en même temps.

Mais la vérité est toute autre.

Je me suis d’abord mue en estomac ambulant pendant le mois de Ramadan. Et un estomac, ça a faim, ça attend l’heure du lâchage des mâchoires, ça mange, certains jours, ça complote avec des collègues pour faire passer de la flotte en catimini, ça légume devant des séries d’amplitude 1000 sur l’échelle de débilité du Hmar, et puis ça dort. Point barre.

Ensuite, suivant les prescriptions de mon médecin, je suis partie pour avoir ma dose d’oxygène annuelle. Un médicament vital pour ma survie mentale. Une bouffée d’air loin de tout, loin du réveil, des todolists, des chignons, des vestes chemises, des « 3andak », des psst, du hchouma, du swab, et des « tu dois ». J’ai voyagé dans un nouvel endroit, loin de mes références. J’ai goûté de nouveaux mets ; j’ai découvert de nouveaux aliments, de nouvelles saveurs ; j’ai entendu une nouvelle langue, de nouveaux sons; j’ai entraperçu une autre culture ; j’ai échangé avec des gens différents, j’ai vu de nouveaux endroits ; et puis, j’ai bu de la bière, énormément.

J’ai également eu l’énorme privilège de voir l’une des merveilles du Monde (bzaata moi-même J) et d’admirer un coucher de soleil spectaculaire. J’ai même, moi patate flemmarde, adepte du [BB[, Bed without Breakfast, réglé mon réveil à 5h30 du matin pour ne pas rater le lever du jour.

Enfin, j’ai fait un atterrissage de choc dans la réalité, et j’ai déménagé, ou pour plus être plus exact, je suis en train de déménager. Nouvelle maison donc, http://lapatatepensante.com, toujours en chantier, travaux non encore finis, décoration non encore entamée, mais on s’en fout, parce que c’est bon d’être chez soi (Merci Cousin).

Pour résumer, je n’ai rien écrit parce que j’ai glandé, j’ai pris du bon temps, avant d’entamer un pas décisif. Rien qui n’excuse mon absence, ni la longue attente infligée à mes 3 lecteurs qui se meurent d’impatience. Mais je suis gonflée comme une pastèque, et j’ai plein de choses à vous raconter.

Alors, accrochez-vous, parce que The Patate is back !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s