Suicidaire ou terroriste ?

J’ai une question très sérieuse.

Supposons que demain, je décide de me tuer ; parce que quelqu’un m’aurait promis 100 clones de Ryan Gosling dans l’au-delà ; ou parce que ma schizophrénie native serait devenue invivable ; ou bien parce que le beau gosse sur qui je fantasme secrètement n’a pas liké ma nouvelle photo de profil sur Facebook.

Peut importe la cause. Concentrons-nous uniquement sur les faits. Demain, je décide de me tuer. Et comme je tiens à rester in et glam jusqu’à la mort, j’achète un billet simple Casa _ Tombouctou. Euh non désolée, mais même en explorant mon penchant le plus sombre, je ne peux imaginer ce genre de « partage » collectif.

Reprenons donc. Demain je décide de me tuer. Imaginons que je loue un hélicoptère et que j’offre au pilote un raibi jamila bourré de laxatifs. Imaginons que je profite de la chiante escapade de ce dernier pour me diriger tout droit vers le Mont-Zbel de Médiouna. Imaginons que cet « acte volontaire » entraîne la mort du pilote, mais aussi ma mort, et donc la disparition de mes 2 gros lolos source de bien de fantasmes masculins ; de mon bidon-duplex source d’énormes complexes féminins ; et des 150 personnages imaginaires qui trottent dans ma petite tête. Nous pouvons donc considérer qu’en me tuant, je tuerai tout un univers et un pilote.

Partons de ce fait, ma question est la suivante : si demain je me tue, en tuant au passage mes 2 lolos, mon bidon-duplex, mes 150 amis imaginaires et un pilote. Serait-ce un suicide ou un acte terroriste ?

Attention, ne répondez pas trop vite. C’est une question sérieuse, complexe et épineuse. C’est que, voyez-vous, je suis de nationalité marocaine. Et donc de facto, je suis arabe et musulmane. Et pour relever la mayonnaise, un témoin m’a entendu marmonner quelque chose qui ressemble vaguement à un « Allah Ou Akbar » avant de monter dans l’hélicoptère. A moins que ce ne soit un « Bismillah » parce que je m’apprêtais à engloutir un dernier twix. Ou peut-être que c’était plutôt un « Astaghfir Allah » parce que je venais de roter. Le témoin n’est pas sûr, mais il est formel, il m’a clairement entendu prononcer « Allah ». De vous à moi, je vous avoue qu’en réalité, je me suis exclamée « Mash’Allah » devant l’impressionnant cul du pilote, un vrai j’lo masculin !

Donc, si demain, moi, arabe, je crache par un acte volontaire un hélicoptère contre une montagne, en me tuant moi et le pilote, que serais-je ? Suicidaire ou terroriste ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s