Voir, les enseignements d’un sorcier yaqui , de Carlos Castaneda

J’ai trouvé ce livre chez une amie, un soir où Morphée me refusait particulièrement ses bras. Je ne connaissais rien de l’auteur, mais le titre m’intrigue ; Voir, les enseignements d’un sorcier yaqui. La 4ème de couverture m’interpelle.

« Un jeune ethnologue de l’Université de Californie décide de consacrer sa thèse aux plantes hallucinogènes du Mexique. Il rencontre un vieux sorcier yaqui. C’est le début d’une longue initiation destinée à faire de l’apprenti un « homme de connaissance ». Tournant résolument le dos à toutes les modes douteuses d’initiation ésotérique, cette extraordinaire expérience est le récit d’un dur combat pour désapprendre quelques millénaires de « sagesse » occidentale. »

Le lendemain matin, je lui demande la permission de l’emprunter. Elle me répond « oui, mais tu me le rends. C’est le genre de livre dont on a souvent besoin de relire les passages »

Les premières pages m’ont happé. En fin de journée, je m’empressais de rentrer pour retrouver l’auteur et sa quête du monde de l’immatériel, de l’invisible, à l’opposé de notre univers matérialiste et rationnel. Je comprenais et me passionnais pour ses obstacles, sa manie de tout analyser, de tout vouloir comprendre, de tout passer au tamis de la logique.

Puis la quête, et donc ma lecture, est devenue obscure, indéchiffrable. Pour « Voir », il fallait affronter des monstres, un univers codé, une eau dont l’esprit pouvait « nous » tuer, des batailles contre des créatures effrayantes où l’on risquait la mort. Je lisais et relisais les passages pour tenter d’y comprendre le sens, l’enseignement spirituel qui s’y cachait. En vain. Cette « quête » ne menant certainement pas à la lumière, si toutefois elle devait aboutir à autre chose qu’une gueule de bois,  ne me parlait plus. Je n’y voyais plus qu’un roman fantastique bien pâle.

Je m’accrochais quand même, mettant tout sur le compte de mon esprit rationnel incapable de saisir les subtilités de l’invisible. Jusqu’AU DETAIL qui fit tilt. Alors que l’auteur lisait des passages du Livre tibétain de la vie et de la mort au sorcier, ce dernier lui répondit « ils n’ont rien compris ». Un éveillé, un sage ayant eu accès à la Connaissance, dénigrant et balayant sèchement une autre spiritualité ? Etonnant, impossible !

Je m’en remets à mon ami Wikipédia « Carlos Castaneda , est un anthropologue américain connu pour ses ouvrages relatant ses expériences prétendument issues de l’enseignement d’un mentor indien Yaquidon Juan Matus. Ses livres ont tous été des best-sellers et ont reçu des louanges des critiques littéraires avant les controverses. La véracité de son récit est, encore aujourd’hui, toujours vivement discutée. » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Carlos_Castaneda).

J’appelle mon amie « tu sais le livre que tu m’as prêté, j’ai fais des recherches sur le web. Apparemment, Castaneda avait tout inventé. Plusieurs affirment même qu’il n’a jamais rencontré ces sorciers. C’est juste une fiction ».  Sa réaction me surprend encore plus que la biographie de l’auteur « il n’a peut-être pas vécu tout ça, mais ils l’a senti ainsi. Ne pas vivre une chose ne nous empêche pas de la percevoir. »

Peut-être. Mais manifestement, mon ouverture est limitée. Bien que ce soit une fiction, l’ouvrage n’est pas un roman. Il est censé être le témoignage d’une expérience anthropologique vécue dans le cadre de travaux de recherche. Et en ce sens, je me sens trahie en tant que lectrice.

Je finis quand même, en traînant,  la lecture de ce fantasme ésotérique d’un imposteur très créatif. Et je m’empresse de le rendre à mon amie, parce que c’est un livre dont je n’ai pas besoin chez moi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s